Maison paille en kit
Accueil Description Tarifs Contact

Fondations et dalle pour la construction d'une maison en paille

Le choix du type de fondations pour votre maison en paille et de dalle ainsi que la réalisation de celles-ci sont bien évidemment deux points primordiaux dans la réalisation d'un projet de construction de maison en paille.

Le choix du mode de réalisation des fondations et de la dalle dépendra de vos convictions personnelles, de votre budget ainsi que du terrain sur lequel vous allez construire. Il ne s'agit pas dans cet article de vous dire quelle est la meilleure solution, mais plutôt de vous donner des éléments de réflexion pour choisir ce qui vous conviendra le mieux.

Les 2 points essentiels à garder à l'esprit durant la réflexion sont :

- Les fondations et la dalle portent toute la maison, si l'on construit "la maison parfaite" sur un mauvais support, c'est l'ensemble qui sera remis en cause,

- Peu de matériaux supportent le contact avec la terre. Même un bois traité à cœur finira par pourrir.

Informations générales fondations et dalle,
Dalle sur terre-plein,
Dalle sur vide sanitaire ou sur cave,
Dalle sur plots ou sur pieux.

Informations générales fondations et dalle :

1 - Le choix du type de fondation dépend pour une majeure partie du type et de la nature du terrain sur lequel on construit. Le terrain est-il plat, en pente ou en cuvette? Le sol est-il calcaire, argileux, rocheux... etc? Une étude de sol peut s'avérer nécessaire. La situation géographique du terrain à aussi son importance car selon la région les fondations devront être plus ou moins profondes pour les mettre hors gel. L'avis d'un professionnel n'est pas superflu.


2 - La construction des fondations et de la dalle est une étape technique et délicate dont dépendra la qualité et la durabilité de l'ensemble de la maison. Dans une démarche de construction écologique, le choix des matériaux est évidemment important. Mais il faut aussi prendre en compte la durabilité de la maison. Une maison en panneaux de paille aura une durée de vie de plusieurs générations. Le béton qui n'est pas à proprement parler une solution écologique en tant que matériau peut cependant s'avérer une bonne solution si celui-ci permet à la maison de vivre de nombreuses décennies.


3 - Il peut être judicieux d'avoir recours à un professionnel pour la réalisation des fondations et de la dalle, cela même si vous construisez vous même le reste de la maison, vous bénéficierez ainsi d'une garantie décennale.


4 - Les règles de construction pour une maison en paille (DTU) stipulent pour l'extérieur de la maison que le bas des murs en paille ou en bois soit à une distance minimale de 20 cm au dessus du niveau du terrain.


5 - Isolation de la dalle et maison passive : le sol est une source importante de refroidissement d'une maison. Il faut que l'isolation soit sérieuse, que les ponts thermiques soient traités et que l'étanchéité à l'air soit parfaite.



Retour haut de page

Fondations et dalle sur terre-plein :


Pour réaliser des fondations et une dalle sur terre-plein il faut creuser une fouille (1) sous tous les murs porteurs de la maison donc sous les murs extérieurs et les murs de refend. La profondeur de cette fouille dépend de la nature de votre terrain et des risques de gel. Une semelle filante (2) de béton armé est coulée dans le fond de la fouille. Il faut ensuite monter les rangs de parpaings (3) pour que le dessus de la dalle se situe à un minimum de 20 cm au dessus du terrain (7) (hauteur définitive du terrain à la fin des aménagements). Un chaînage armé est coulé pour ceinturer le mur (4).


A partir de là il y a 2 façons de réaliser la dalle, soit en dalle solidaire soit en dalle désolidarisée.


Dalle sur terre plein désolidarisée :


La dalle sur terre-plein désolidarisé est une dalle qui ne portera pas sur le mur d'enceinte que vous aurez réalisé. La dalle en béton armé (6) d'une épaisseur minimale de 120 mm (norme DTU) repose sur un isolant dur (5) posant lui même sur un polyane couvrant le sol (1). Une bande en isolant dur entoure la dalle et rompt ainsi le pont thermique avec le mur d'enceinte.


Le mur en panneaux de paille (9) reposera sur un support en madriers (8) vissé sur le dessus de la dalle (un carton bitumé séparera le béton et le bois).


La dalle sur terre plein désolidarisée compte plusieurs avantages, c'est une solution souvent moins coûteuse et elle permet surtout de réaliser une isolation parfaite et durable du socle de la maison tout en créant une masse d'inertie thermique parfaite. Mais cette solution n'est pas adaptée à tous les terrains.

Toiture 2 pans pente à 20°
Toiutre à 2 pans pente à 40°

Dalle sur terre plein solidarisée :


La dalle sur terre-plein solidarisée utilise le même principe de construction que la dalle sur terre-plein désolidarisée mais avec une nuance majeure, la dalle reposera sur le dessus du mur d'enceinte des fondations ainsi que sur les murs de refend. Ceci pose 2 problèmes majeurs, le premier d'ordre mécanique, s'il devait y avoir un léger mouvement de terrain (affaissement par exemple) la dalle risque d'être en porte-à-faux et de se fendre. Le second problème est d'ordre thermique, car la dalle représentera un énorme pont thermique entre l'extérieur et l'intérieur de la maison. Pour parer à ce second problème, il faudra alors réaliser un plancher isolé dans la maison (plancher bois sur solives avec un isolant entre 2 ou chape sur isolant dur).

Toiture 2 pans pente à 20°
Toiutre à 2 pans pente à 40°

Retour haut de page

Fondations sur vide sanitaire ou sur cave :

Pour réaliser une fondation et une dalle sur vide sanitaire il faut décaisser le terrain sur toute la surface de la maison, la profondeur dépendant de la nature du terrain, de la situation géographique (gel) et de l'espace souhaité sous la dalle. Lorsque l'on fait un vide sanitaire le but est de pouvoir circuler en-dessous plus ou moins accroupi, il est aussi possible de créer un sous-sol complet. Une fouille sera creusée sous tous les murs porteurs (murs extérieurs et murs de refend). Une semelle filante (2) de béton armé est coulée dans le fond de la fouille. Il faut ensuite monter les rangs de parpaings (3) pour que le dessus de la dalle se situe à un minimum de 20 cm au dessus du terrain (7) (hauteur définitive du terrain à la fin des aménagements). Un chaînage armé est coulé pour ceinturer le mur (4).


A partir de là il y a 2 façons de réaliser la dalle, soit en dalle béton sur poutrelles bétons soit dalle en bois sur poutres en bois.


Dalle sur poutrelles béton :


Des poutrelles en béton sont placées sur le dessus des murs qui auront été montés, ces poutrelles supporteront la dalle. Les poutrelles sont espacées de 50 à 60 cm environ dépendant du tye de hourdis que l'on a choisi. Les hourdis sont les pièces qui seront posées entre les poutrelles afin de couler la dalle en béton. Ces hourdis peuvent être en ciment (comme des agglo avec un profil spécial), ils peuvent être en plastique créant ainsi une surface pour porter le béton qui sera coulé (leur fonction dans ce cas est limitée à retenir le béton le temps du séchage) et enfin, les hourdis peuvent être en polystyrène (5) créant à la fois un support pour la dalle le temps du séchage, mais surtout une bonne isolation de la dalle.


Pour éviter un pont thermique entre l'extérieur et la dalle, une planelle sera posée tout autour de la dalle.

Toiture 2 pans pente à 20°
Toiutre à 2 pans pente à 40°

Dalle sur poutres en bois :


Cette solution reprend les semelles de fondation et les murets décrits précédemment, mais ici l'on remplace les poutrelles en béton et la dalle en béton par une solution de poutres en bois. C'est donc une dalle porteuse en bois qui posera sur les murets d'agglos. Cette solution permet de couper les ponts thermiques dans la liaison entre la dalle et le bas des murs de la maison. Cette solution nécessite cependant de veiller à une bonne accessibilité sous la dalle et une excellente ventilation du vide sanitaire.


La dalle en bois sur vide sanitaire pourra être réalisée en poutres de bois lamellé-collé dont la section sera calculée en fonction des portées. Pour parfaire l'isolation et résoudre les ponts thermiques, il est possible de poser des lambourdes perpendiculaires aux poutres et y poser une couche d'isolant. Dans ce cas, vous pourrez poser le frein vapeur entre les 2 couches créant ainsi un espace technique pour le passage de gaines tout en restant dans la zone étanche à l'air. Il faut pour cela que le coefficient R de la couche d'isolant du dessus (zone chaude) soit au maximum égale à 1/3 du R total de l'isolation du sol.


Il est bien sûr possible d'utiliser des poutres en "I" à la place des poutres en bois lamellé-collé.

Toiture 2 pans pente à 20°
Toiutre à 2 pans pente à 40°

Retour haut de page

Fondations sur pieux ou sur plots :

Une solution se développe ces dernières années, c'est la construction sur pieux, sur plots ou sur longrines. Le but est ici de limiter drastiquement l'utilisation de béton pour la construction et de préserver le terrain en évitant des travaux de terrassement.


Nous proposons avec nos kits une solution pour réaliser la structure de votre dalle en bois porteuse. Notre bureau d'étude détermine la section des poutres en bois lamellé-collé nécessaire et nous fournissons un plan d'implantation pour les pieux, plots ou longrines.

Toiture 2 pans pente à 20°
Toiutre à 2 pans pente à 40°

Retour haut de page

Contactez nous!